Bien vieillir, c’est quoi pour vous?

pourquoi bien vieillir

La France, mais également le monde, seront confrontés dans les années à venir, à une révolution démographique sans précédent. Le nombre des seniors de plus de 60 ans va doubler dans le monde d’ici une trentaine d’années pour passer de 900 millions à 2 milliards de personnes en 2050. Le bien vieillir devient donc un enjeu majeur.

En lisant des études, en interviewant de jeunes retraités, nous avons affiné notre définition du bien vieillir. Nous vous proposons, dans cet article, de vous partager quelques réflexions de notre équipe de retraités de choc, qui nous suivent depuis le début de notre aventure. Mais également de vous partager notre vision du bien vieillir.

Lors de nos interviews, nous nous sommes aperçus que le passage à la retraite est une étape charnière. Alors que certains l’ont bien préparé, d’autres font face à des difficultés.

« Le passage à la retraite a été compliqué. Je ne m’étais pas préparée, je me suis sentie seule. Depuis j’ai trouvé des activités, un rythme. Mais le covid a un peu chamboulé les choses et je m’aperçois que même si je suis une solitaire, j’ai besoin de lien social. Heureusement je m’occupe régulièrement de mes petits-enfants » – Françoise, 60 ans 

« Un passage à la retraite, il y a 10 ans, simple, car je m’y étais préparé. Je faisais déjà des activités en dehors de mon travail. Mais pas uniquement des loisirs, j’ai toujours gardé un lien avec mon activité professionnelle. Et depuis peu je suis élu de ma commune ! » – Gérard, 70 ans

Nos interviews nous ont également permis de comprendre l’importance du lien intergénérationnel pour les séniors. Ils se sentent utiles auprès de leurs petits-enfants, et ils ne pourraient pas faire sans !
« J’ai 4 petits-enfants, 3 de 2 ans et une petite-fille de 7 ans. Elle vient chez moi du mardi soir au mercredi après-midi. On se fait une soirée pyjama entres filles, à jouer, papoter et regarder de vieux dessin-animés. Et le mercredi matin, je m’occupe d’elle. Elle est actuellement au CP. » – Pascale, 59 ans.

«Je me suis occupé de mon petit-fils pendant le confinement. En cas de difficulté, quand je n’avais pas la réponse j’allais sur internet. Mon problème c’est de le faire travailler le plus efficacement possible mais dans le bien-être pour lui, lui donner envie d’aller plus loin.» – Mariano, 70 ans.

Ce que nous avons retenu c’est que pour Mariano, Gérard, Gabrielle ou encore Françoise, le bien vieillir passe par la pratique d’activités physiques mais également intellectuelles. Mais ce qu’ils veulent avant tout, c’est se sentir utile et maintenir un lien social, notamment avec leurs petits-enfants.

Et maintenant, pour les membres de l’équipe d’Educawa, quelles sont leurs visions du bien vieillir ?

Arielle : « A mes yeux, bien vieillir rime avec bonne santé. Continuer à faire des activités sportives afin de rester actif permet de garder de bonnes conditions physiques. Cela me semble être un point primordial contribuant au bien vieillir.

De plus, il est important de continuer de pratiquer des activités intellectuelles, tout comme les liens sociaux qu’il faut continuer à entretenir. Garder des activités physiques et intellectuelles dans son quotidien représente, pour moi, l’essence même du bien vieillir. »

Emmanuelle: « Selon moi, le bien vieillir est atteint quand quatre points sont validés : être en bonne santé physique et mentale, avoir une situation financière stable, mais surtout entretenir des liens sociaux et rester actif.

L’activité, qu’elle soit physique ou intellectuelle est connue pour ralentir les effets vieillissement. De même, tisser des liens sociaux permet également de maintenir une vie sociale dynamique et de stimuler les seniors au quotidien.La pyramide de Maslow reprend pour moi certains points essentiels que sont le besoin d’estime et le besoin d’appartenance.

Quel que soit l’âge, il est vital de se sentir accepté et utile au sein d’un ensemble. »

Emilie : « Ma vision du bien vieillir s’est forgée après avoir dirigé un EHPAD pendant un peu plus d’un an. Vieillir ne doit pas faire peur, car c’est la suite logique d’une vie. Il faut, selon moi, arrêter de stigmatiser les gens, dès lors qu’ils atteignent un certain âge, et que le corps vieillit.

Quel que soit l’âge on a quelque chose à apporter à la société, aux autres, mais surtout à soi-même. Donc selon moi bien vieillir c’est justement ne pas se rendre compte que l’on vieillit, et donc vivre, profiter, transmettre et continuer d’apprendre. »

Stéphanie :Le bien vieillir, pour moi, c’est essayer de mettre en pratique la théorie de l’activité au quotidien. C’est également adopter la philosophie optimiste d’avoir plus de projets que de souvenirs. Favoriser et partager le projet de transmission redonne une seconde jeunesse aux séniors.

Hélène : Je me demande comment bien vieillir depuis pas mal d’années… Ce qui est important pour moi c’est de rester le plus longtemps possible en bonne santé physique et mentale, je compte bien continuer à bouger chaque jour, marcher, nager, faire du vélo. Mais aussi continuer à apprendre, m’étonner, m’enthousiasmer !

Et contribuer à améliorer la vie de mes proches ou de mes moins proches en donnant de mon temps. Autant dire que j’envisage une période très active !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email