Introduction

Les essentiels en PÉDAGOGIE

Pour comprendre comment le cerveau apprend, nous allons nous appuyer sur les 4 piliers de l’apprentissage de Stanislas Dehaene, exposés dans son livre « Apprendre ! Les talents du cerveau, le défi des machines », éditions Odile Jacob.

Le premier pilier, c’est l’attention.

(Stanislas Dehaene est neuroscientifique et président du conseil scientifique de l’éducation nationale)

Prêt ? C'est parti !

Commençons par la leçon

1) Concentrer l'attention au bon endroit

Notre cerveau traite beaucoup d’informations tout le temps et sélectionne ce qu’il juge important à retenir.

  • Quand on concentre les ressources de son cerveau sur une information, elle a bien plus de chances d’être retenue.
  • On retient bien ce qui nous passionne, le cerveau est complètement mobilisé, on se concentre sur le sujet et on retient. À chaque fois qu’un enfant est captivé, il retient mieux.

 

Pour aider les enfants :

Mettre en évidence les éléments auxquels ils doivent faire attention. Alors leurs neurones se mettront à fonctionner à plein régime au bon endroit.

Exemples :

  • Pour apprendre à lire :

Concentrer l’attention sur la correspondance entre les lettres et les sons : la lettre P fait le son « Peuh », la lettre M fait le son « Meuh », la lettre A fait le son « A ». « Meuh » et « A », ça fait « MA ».

Ça peut les aider de suivre les lettres avec le doigt pour bien savoir sur quoi se concentrer.

  • Pour faire des calculs :

Avant de faire une opération, concentrer l’attention sur le signe pour savoir ce qu’on s’apprête à faire comme opération et activer les bonnes connaissances.

Un petit jeu :

Regardez la vidéo et comptez les passes des joueurs en blanc .

C’est une expérience sur l’attention qui montre qu’on sélectionne vraiment l’information et qu’on ne voit plus le reste quand on est concentré. 

2) Bien traiter l'information

Notre cerveau ne fait bien et vite qu’une seule chose à la fois. C’est vrai pour tout le monde. On se concentre sur une seule chose à la fois.

On évite les sources de distraction quand on veut mobiliser son cerveau sur un travail ou un apprentissage.

Le cerveau :

Il faut comprendre que le cerveau déroule toute une série d’actions successives pour répondre à une question. Et en plus il se souvient de tout le chemin qu’il a parcouru pour répondre à cette question : c’est une sorte d’espace de travail.

Comment agrandir cet espace de travail ?

Et bien certains jeux et certaines activités aident à agrandir cet espace : la pratique d’un instrument de musique par exemple mais tout le monde ne fait pas de musique… Il y a aussi les jeux qui apprennent à contrôler le corps, le regard, la respiration, la coordination avec les autres. Ces jeux sont bons pour agrandir cet espace de travail dans le cerveau. À la maternelle, les activités proposées aux enfants permettent ce développement.

À la maison que peut-on faire ?

  • Une recette de cuisine à deux
  • Jouer à avancer sur une ligne avec un verre d’eau posé sur une assiette ou tout autre jeu d’adresse en marchant
  • Des exercices de respiration, …

Votre attention est importante !

L’enfant tient compte des signaux envoyés par l’adulte .

Quand un adulte proche de lui pointe son attention sur quelque chose, l’enfant comprend que c’est important.

Ça n’est pas du tout pareil d’apprendre avec un être humain ou avec une machine.

Ça n’est pas du tout pareil pour un enfant de faire un exercice avec vous ou de le faire tout seul sur notre site ou sur un site de cours pour enfants.

Le contact visuel et verbal

L’échange avec vous, l’attention que vous portez vous-même aux exercices et aux leçons, l’attention que vous portez à ses erreurs et à ses progrès permettent de multiplier ses chances de retenir.

C’est un peu comme si votre attention donnait plus de force à son attention à lui et lui permettait de mieux utiliser les ressources de son cerveau.

C’est pour cela qu’Educawa c’est pour vous et pas pour les enfants car c’est vous qui allez faire la différence en étant attentif. Les enfants comprennent où va votre attention et ça change tout pour eux dans leur apprentissage. La relation humaine et affective, l’envie de transmettre font la différence.

Pour conclure :

Pour développer l’attention et la concentration de Manon et Gabriel, vous êtes important(e) !

En lui indiquant vous-même ce qui est important, vous les aidez à se focaliser au bon endroit.

Et vous pouvez les aider à développer leur capacité de concentration et de raisonnement grâce à la pratique d’un instrument de musique ou de jeux d’adresse ou d’exercices de respiration ou de petits travaux précis et minutieux qu’ils effectueront avec vous.

La leçon en vidéo

Cliquez sur le bouton “play” pour lancer la vidéo